Cour-de-cassation.jpg

 Cour de cassation - Copyright BLIC BLOG

 

Depuis le lancement du blog, je m’interroge sur la façon de faire passer simplement un message. Vulgarisation, raccourcis, brèves, citations, illustrations, j’ai globalement tenté de simplifier la matière.

Il y a quelques semaines j’ai entrepris la lecture du très sympathique arrêt Viveo de la chambre sociale de la cour de cassation. Un pavé de plusieurs pages sans point. SANS point. Les lignes courent, puis les pages et jamais la cour de cassation n’envisage un point. C’est un pavé, un bloc sans espace, sans aller à la ligne, rien. Ne comptez pas sur des listes, des tirets, des slashs ou autres éléments qui simplifieraient la lecture. Visiblement le juge français n’a pas du tout envisagé de rendre son travail accessible. Et pourtant la cour de cassation vient compléter le travail du législateur, elle ‘juge le droit’, au point parfois d’envoyer la séparation des pouvoirs de Montesquieu aux orties et de se lancer dans des appréciations douteuses et loin de l’esprit initial du législateur.

Dans les prochains posts, je vais prendre le contrepied de ces arrêts illisibles et simplifier encore le message avec une série qui sera consacrée à l’illustration du droit. Comment faire passer un message juridique avec une photo, une illustration, une icône ?

Tag(s) : #Mes sources

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :